Arthur Schopenhauer's Sämmtliche Werke: -3. Bd. Die Welt als Wille und Vorstellung

Portada
F.A. Brockhaus, 1877
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 244 - That they are not a pipe for fortune's finger To sound what stop she please. Give me that man That is not passion's slave, and I will wear him In my heart's core, ay, in my heart of heart, As I do thee.
Página 296 - I live not in myself, but I become Portion of that around me ; and to me High mountains are a feeling, but the hum Of human cities torture...
Página 613 - On a beau vouloir établir la vertu par la raison seule, quelle solide base peut-on lui donner? La vertu, disent-ils, est l'amour de l'ordre. Mais cet amour peut-il donc et doit-il l'emporter en moi sur celui de mon bienêtre? Qu'ils me donnent une raison claire et suffisante pour le préférer.
Página 4 - The fundamental tenet of the Vedanti school consisted, not in denying the existence of matter, that is, of solidity, impenetrability, and extended figure, (to deny which would be lunacy) but in correcting the popular notion of it, and in contending, that it has no essence independent of mental perception, that existence and perceptibility are convertible terms...
Página 462 - Midi-dé la gloire, jour où il n'ya plus de nuit ! vie qui ne craint plus la mort, dans la mort même, parce que la mort a vaincu la mort, et que celui qui a souffert la première mort ne goûtera plus la seconde mort...
Página 613 - ... sa conscience le porte à l'aimer; c'est ce sentiment qui est inné. Je ne crois donc pas, mon ami, qu'il soit impossible d'expliquer par des conséquences de notre nature le principe immédiat de la conscience, indépendant de la raison même. Et quand cela...
Página 479 - Non enim caro peccati erat, quae non de carnali delectatione nata erat: sed tamen inerat ei similitudo carnis peccati, quia mortalis caro erat
Página 225 - Great wits to madness sure are near allied, And thin partitions do their bounds divide.
Página 604 - On me l'avait même accordé, on fait semblant de l'accorder au second numéro du troisième écrit, peut-être parce qu'il aurait paru trop choquant de le nier; mais, ou l'on ne l'a fait qu'en paroles, ou l'on se contredit, ou l'on se rétracte. 126. J'ose dire que sans ce grand principe on ne saurait venir à la preuve de l'existence de Dieu , ni rendre raison de plusieurs autres vérités importantes.
Página 604 - Ce grand principe a lieu dans tous les événements, et on ne donnera jamais un exemple contraire; et quoique le plus souvent ces raisons déterminantes ne nous soient pas assez connues, nous ne laissons pas d'entrevoir qu'il y en a. Sans ce...

Información bibliográfica