Compte-rendu [afterw.] Résumé analytique des travaux [afterw.] Recueil des publications, de la première (-30e), Volúmenes27-28

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Contenido

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 497 - Mémoire sur l'importance, pour l'Histoire intime des Communes de France, des Actes Notariés antérieurs à 1790, et sur la nécessité et les moyens d'en assurer la conservation et la publicité, par M.
Página 312 - Ils ne songent pas qu'au contraire toute l'invention consiste à faire quelque chose de rien , et que tout ce grand nombre d'incidents a toujours été le refuge des poètes qui ne sentaient dans leur génie ni assez d'abondance ni assez de force pour attacher durant cinq actes leurs spectateurs par une action simple , soutenue de la violence des passions , de la beauté des sentiments , et de l'élégance de l'expression.
Página 145 - La chaleur que le soleil envoie à la terre est assez petite, en comparaison de la chaleur^ propre du globe terrestre; et cette chaleur envoyée par le soleil ne serait pas, seule, suffisante pour maintenir la nature vivante.
Página 258 - Je veux conquérir à la religion, à la morale, à l'aisance, cette partie encore si nombreuse de la population qui, au milieu d'un pays de foi et de croyance, connaît à peine les préceptes du Christ ; qui, au sein de la terre la plus fertile du monde, peut à peine jouir de ses produits de première nécessité.
Página 418 - Profitons bien du temps; ce sont là tes maximes. Cher Horace, plains-moi de les tracer en rimes; La rime est nécessaire à nos jargons nouveaux, Enfants demi-polis des Normands et des Goths. Elle flatte l'oreille; et souvent la césure Plaît, je ne sais comment, en rompant la mesure. Des beaux vers pleins de sens le lecteur est charmé Corneille, Despréaux, et Racine , ont rimé. Mais j'apprends qu'aujourd'hui Melpomène propose D'abaisser son cothurne, et de parler en prose.
Página 416 - But, lonely dweller of rocks ! look thou on that heathy plain. Thou seest green tombs, with their rank, whistling grass : with their stones of mossy heads.
Página 499 - Mémoires de l'Académie impériale des sciences , inscriptions et belles-lettres de Toulouse. 5
Página 474 - ... j'étais faible et petit ; et lorsque, enfant, je me heurtais à ses genoux, j'entendais sur ma tête une voix gronder comme l'orage. Mes frères me battent quand je les appelle tout haut mes frères, et pourtant je veux vivre, car j'ai une sœur, une sœur qui m'aime~.
Página 143 - Or, que devaient se dire, en présence de ces 'étranges phénomènes , les chimistes du moyen-âge , ces hommes qui vivaient au milieu d'une société où tout le monde croyait à l'influence d'êtres invisibles et fantastiques, au pouvoir occulte des démons, des anges bons ou mauvais; au milieu de ces perplexités et de ces mystérieuses découvertes?
Página 248 - Propriété un sens très-étendu et qui n'en est pas pour cela moins exact. La Propriété, c'est le droit de s'appliquer à soi-même ses propres efforts, ou de ne les céder que moyennant la cession en retour d'efforts équivalents. La distinction entre...

Información bibliográfica