Imágenes de páginas
PDF
EPUB

NOTICE

SUR

ANDRÉ MANTEGNA.

André Mantegna naquit à Padoue en 1431, ainsi que l'a prouvé l'abbé Zani. D'abord pâtre, il devint élève de Squarzione qui eut pour lui tant d'amitié qu'il l'adopta et lui légua tout son bien.

Dès l'âge de 17 ans, Mantegna peignit un tableau qui lui fit beaucoup d'honneur. Ayant été à Venise, il y épousa la fille de Jacques Bellini, et améliora sa couleur par l'étude des peintures de cette école. Il alla ensuite à Padoue el à Vérone, où il fit plusieurs tableaux de l'histoire de saint Zenon.

Louis de Gonzague, duc de Mantoue, ayant appelé Mantegna près de lui, il lui ordonna plusieurs tableaux et le créa chevalier en 1468.

Le pape Innocent VIII l'appela ensuite à Rome où il arriva en 1484. L'étude qu'il fit alors des statues antiques occasiona d'heureux changemens dans son dessin. C'est alors aussi qu'il se mit à graver, et, comme il fut le premier à exercer cet art à Rome, on l'a quelquefois regardé comme l'inventeur de la gravure.

Les tableaux de Mantegna ne se rencontrent que dans quelques grandes collections; ses gravures sont aussi fort recherchées, les belles épreuves se payent même souvent trêschères.

André Mantegna mourut à Mantoue en 1506, âgé de 75 ans.

NOTICE

OF

ANDRÉ MANTEGNA.

André Mantegna was born at Padoue in 1431 as abbot Zani has proved it; Mantegna was at first a shepherd and became a pupil to Squarzione, who out of great friendship adopted him, and bequeathed all his wealth to him. At 17 years old Mantegna painted a picture which gave him a great credit.

Having been at Venice, he married the daughter of Jacques Bellini, and improved his coloring by studying the paintings of that school. He afterwards went to Padoue and Verone, where he made several paintings of the history of Saint Zenon. Louis of Gonzagues having desired Mantegna to come to him, bespoke several pictures and created him a knight in 1468.

Pope Innocent VIII also called him to Rome, where he arrived in 1784; his studying then of antic statues afforded a happy change in his drawing. It was also at that time he undertook engraving, and as he was the first who exercised that art at Rome, he was often considered as the inventor of engraving.

The paintings of Mantegna are to be met with but in a few great collections, his engravings are also much songht after; even his handsome proofs are often paid very dear.

NOTICE

SUR

JEAN-ANTOINE LICINIO CORTICELLI,

DIT REGILLO ET PORDENONE.

Jean-Antoine Licinio Corticelli naquit à Pordenone en 1484. On ne sait quel fut son maître; mais on croit qu'à Udine il étudia les ouvrages de Pellegrino, et à Venise ceux de George Barbarelli,

Il n'est pas d'artiste dont les noms aient varié autant que les siens. On assure qu'un frère, avec lequel il était fortement en discorde, lui tira un jour un coup de fusil, et cet assassinat ayant apparemment causé une condamnation, il quitta le nom de Licinio, pour prendre celui de Regillo, sous lequel il est quelquefois désigné; mais, suivant un usage assez ordinaire à cette époque, il porta plus fréquemment encore le nom de Pordenone, sa ville natale.

Pordenone acquit à Venise une telle réputation, qu'il fut même regardé comme un rival dangereux pour Titien, et Vasari, qui ordinairement ne loue que les artistes toscans, dit que Pordenone surpassait tous ses devanciers dans la composition, le dessin et le coloris.

La plupart de ses travaux sont des peintures à fresques, qui se voient aux environs de Venise et dans le Frioul. L'empereur Charles-Quint donna à Pordenone le titre de chevalier, et le duc de Ferrarre, Hercule II, le fit venir à sa cour; mais il mourut en 1540 peu de jours après son arrivée, ce qui a fait penser que peut-être il avait été empoisonné.

NOTICE

OF

JEAN ANTOINE LICINIO CORTICELLI,
ALIAS REGILLO AND PORDENONE.

Jean-Antoine Licinio Corticelli was born at Pordenone in 1484. It is not known who was his master; but it is thought that he observed at Udine the works of Pellegrino, aud at Venice those of George Barbarelli.

There is not an artist who had so often his names altered; it is asserted that a brother, with whom he was at variance, shot at him one day with a gun, and this attempted assassination having in all likelihood caused a condemnation, he left off the name of Licinio for that one of Regillo, by which he is sometimes designed, but according to an ordinary use at that time, he more frequently went by that of Pordenone his native town.

Pordenone acquired at Venice such a high fame, that he was even looked upon as a dangerous rival to Titien, and Vasari who generally praises only the toscan artists, says that Pordenone excelled all those before him, altogether in the drawing, composition and coloring.

Most of his works are fresco paintings which are to be met with in the environs of Venice and in the Frioul. The emperor Charles V conferred on Pordenone the title of a Knight, and the Duke de Ferrarre Hercule II called him to his court; but he died in 1540, a few days after his arrival,

NOTICE

SUR

JEROME MUZIANO.

Jérôme Muziano, souvent nommé Mucian, naquit en 1528, dans la terre d'Aqua-Fredda, aux environs de Brescia. Élève de Romanini, il étudia beaucoup les ouvrages de Titien, et sut même imiter sa couleur. Il vint ensuite à Rome, et montra d'heureuses dispositions pour le paysage. Cette étude cependant ne l'empêcha pas d'étudier la figure, sous la conduite de Michel-Ange. Ce grand peintre le favorisa et lui procura la connaissance du cardinal d'Este pour lequel il fit de grands travaux à Tivoli.

Jérôme Muziano était d'un caractère sérieux, circonspect, décent et pieux; aussi a-t-il peint habituellement des sujets religieux. Pendant son séjour à Rome, il se lia d'amitié avec Frederic Zuccaro, et fit en société avec lui une suite de figures dessinées d'après l'antique. Il termina aussi les dessins de la colonne Trajane, commencés par Jules Romain, et gravés par Villamena.

ses

On peut dire avec raison que Muziano a possédé également toutes les parties de la peinture. Son dessin est noble, têtes agréables et d'un bon caractère; la pose de ses figures est facile, elles sont drapées avec goût; son coloris est vrai et vigoureux; ses paysages sont aussi remarquables que ceux d'Annibal Carrache.

Il a beaucoup contribué à l'établissement de l'académie de Saint-Luc, à Rome, et il voulut encore lui lui être utile après sa mort, ayant fait en sa faveur des dispositions testamentaires.

« AnteriorContinuar »