Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

L’INSCRIPTION "TPIH” SUR DES MONNAIES

GRECQUES ANTIQUES.

1. R. 1}. Gr. 0.68.

TP Obv.- écrit dans les angles d'un carré creux, dont le

HI

milieu est occupé par une tête de Méduse de

face, tirant la langue. Rev.-Pégase aux ailes arrondies, bridé, et volant à gauche;

dessous, Q; dans le champ, derrière lui, une

tète de trident.-Ma collection. 2. R. 1. Gr. 0·67.

Autre, parfaitement semblable, sauf que la légende

est T-P, disposée des deux côtés au bas de la tête ; le champ au-dessus de la tête est vide.-Ma

collection. 3. R. 11. Gr. 0:75.

I Obv. Tête de Méduse de face, tirant la langue, les

cheveux hérissés ; le tout dans un champ légèrement concave.

TP

[blocks in formation]

Rev.- Pégase libre, aux ailes arrondies, volant à gauche; des

sous, Q.-Ma collection; gravée dans mon “Choix

de Monnaies Grecques,” 1871, pl. i. No. 8. 4. R. 1}. Gr. 0·62.

(P)
Autre, avec -Ma collection.

T-I
5. R. 1. Gr. 0:39.
Obv.-Protomé de cheval à droite.

TP Rev. inscrit dans les quatre compartiments d'un carré

HI

creux.—Millingen, Sylloge, pl. ii. 17; Num.

Chron., 1871, pl. vi. 5. 6. R. 1. Gr. 0:43. Obv.-Tête laurée d'Apollon à droite.

TP Rev.- Branche d'une plante incertaine ; le tout dans HI

un carré de quatre lignes perlées ; champ plat.

- Ma collection; gravée dans mon “ Choix de

Monnaies Grecques," pl. i. 9. 7. R. 1. Gr. 0:41.

Autre, avec la tête d'Apollon à gauche.—Ma collection. La pièce No. 6 ne se distingue de ses semblables, déjà connues, que par la direction de sa tête, et par le dessin de la plante, qui est plus clair et plus détaillé que celui des variétés publiées jusqu'à ce jour.

En abordant, à mon tour, la question touchant le classement des petites monnaies d'argent, marquées des légendes TP TP PI

ІЯ

ut question qui déjà tant de fois a été débattue sans que le næud gordien fut jamais bien tranché, je ne puis m'empêcher d'un sentiment de juste appréhension, que la plupart des lecteurs du Numismatic Chronicle, fatigués du nombre des propositions peu satisfaisantes qui ont paru dans ce journal, ne seront guère disposés à accorder leur attention à une nouvelle dissertation sur le même sujet. Aussi n'oserais-je pas la leur présenter, si les monnaies dont il s'agit, n'avaient pas été l'objet de recherches sérieuses de ma part, et si je ne pouvais point avoir la conviction d'avoir trouvé enfin, après plus d'une refonte de mon travail, la solution des difficultés qui s'étaient opposées à tout classement tenté jusqu'à présent. Ces attributions, qu'il importe de nous rappeler, se rapportaient :

et Η Ι' ΗΞ' Τ Η

1. A la ville de Corinthe ;
2. A la ville de Tirida en Thrace ;
3. Aux Trères ou Trières de Thrace ;
4. A Terès, roi des Odryses;
5. A la ville de Tyrissa en Macédoine ;
6. A une ville de la Bithynie ;
7. A la ville de Téria de la Troade;

8. Aux Trères de la Lycie ; et en dernier lieu, enfin, on a fait l'essai d'expliquer la légende comme un indice de valeur, pour TP.Huwbólcov."

Il est évident, que ce n'était qu'à force de vouloir mettre en rapport les quatre lettres de la légende avec quelque nom géographique connu, qu'on s'était épuisé en tant de conjectures et de leçons différentes. Cependant de tout temps la leçon TPIH avait prévalu dans l'opinion générale;

· Cf. Mionnet, iii. 187, 889, Pl. LIV. 7, et Suppl. III. 173, 1123 et 1124; Suppl. IV. 34, 187; 48, 312; Suppl. V. 582, 515 et 516 ; Sestini, lett. contin. iv. 59, 1 and 2 ; Cousinéry, Essai, Pl. I., 13; Cadalvène, Receuil, p. 175, PI. II. 25; Dumersan, Catal. Allier de Hauteroche, Pl. XIII. 18; RaoulRochette, Journal des Savants, 1829, p. 301; F. Streber, Num. nonnulla Græca, 1833, Pl. I. 18 à 23; Millingen, Sylloge, Pl. II. 17; Borrell, Num. Chron., iii. 112 ; Archaol. Zeitung, 1845, p. 118; 1846, p. 376 ; 1848, Beilage, 6, p. 84; L. Müller, Cat. Thorwaldsen, p. 20; De Prokesch-Osten, Inedita, 1854, p. 40; Buryon, Num. Chron., xix. 234; Leuke, Num. Hell. Asiat. Gr., p. 154; Brandis, Münzwesen in Vorderasien, p. 416, 524, et 593 ; et enfin Percy Gardner, dont la note au Num. Chron., 1871, p. 162, Pl. VI. 4 à 6, m'a principalement engagé à revoir la mienne, écrite il y a déjà quelques années, et à la publier.

« AnteriorContinuar »